Merci pour votre présence à nos côtés depuis 19 ans maintenant !

Le titre symbolique « Sentiers des aurores / Senderos de amaneceres » illustre notre intention de tracer, à travers la programmation, des voies vers le défi, vers de nouvelles perspectives d’espoir et de progrès en Amérique Latine, en France et ailleurs…

Nous sommes convaincus que les ARTS et en particulier le Cinéma peuvent jouer un rôle de moteur social, étant un « bien public » et pas le privilège de quelques-uns. Le cinéma est capable d’intégrer, sans s’évader de la réalité, stimulant la joie de vivre et les rêves, nous éveillant pour intervenir, critiquer, comprendre le monde qui nous entoure… 

9 pays du Mexique à l’Argentine seront présents par 32 films, plusieurs invités dont JULIA VARGAS, la réalisatrice bolivienne de Carga Sellada qui sera présente tout au long des Rencontres, pour la Leçon de Cinéma, la Table Ronde et les Débats.

La majorité des films sont des premières et tous les films inédits en France. C’est le cas de 327 Cuardernos, en hommage à l’écrivain argentin  Ricardo Piglia qui vient de nous quitter.  En partenariat avec la Marelle et dans le cadre « Cinéma et littérature« , le film  sera précédé d’une intervention du principal traducteur  de Ricardo Piglia, André Gabastou.

Depuis 15 ans, un échange réciproque donne lieu à une Carte blanche au FID. Le festival international de cinéma de Marseille présentera cette année, le film colombien Sol negro,  de Laura Huertas Millán. Le partenariat avec Lieux Fictifs, pour la 5ème année, amènera les Rencontres aux Baumettes. 18 ans de programmation SCOLAIRE suscitent l’intérêt des professeurs et de leurs élèves.

Un Jury officiel composé par des personnalités du Cinéma et la Culture octroient le Colibri d’Or – Prix de l’ASPAS, tandis que le Jury Jeune, l’Agora de Jeunes et le vote scolaire donnent la parole aux jeunes.

Deux moments musicaux nous feront vibrer dès le début du festival. La Soirée Argentine, le 18 mars au soir, avec le CUARTETO TAFI, formation venant de Toulouse qui associe dans ses compositions poésie, musique et chant. Le samedi 25, les rythmes enfiévrés de LA  KAMBA nous inviteront à danser, nous permettant ainsi de clôturer cette édition de manière festive pour attendre l’an prochain !

L’ASPAS participe très activement par ses diverses Commissions et rend possible que les Rencontres soient un événement à Marseille et dans 15 autres villes de Provence. A chaque Rencontre, il s’agit d’un défi entre un public généreux et pluriel et la capacité Associative de réussir une mise en place  performante.

Le soutien du Conseil Régional, de la Marie de Marseille et du Conseil Départemental, que nous remercions, favorise notre enthousiasme à concrétiser nos intentions.

La Friche la Belle de Mai et le Gyptis, nous accueillent depuis 10 ans. Sans ces espaces et les rapports fraternels établis avec eux, comment pourrions nous faire couler le fleuve des rêves des Rencontres du cinéma sud-américain ?

 

Hernán Harispe : PRESENTE !

Leonor Harispe
Présidente de l’ASPAS